0

Les quadragénaires dans toute leur splendeur !

Les quadragénaires ne se voilent plus la face depuis longtemps. A quarante ans passés, on est au « milieu » de notre vie. Cependant, on est tiraillé entre ce que l’on est plus et ce que l’on est pas encore.

On se retrouve au milieu d’une guerre des générations : on se fait juger par nos pairs lorsque l’on fait quelque chose d’insolite et on est de moins en moins indulgents envers les jeunes de moins de 30 ans.

On vieilli, on a donc de la maturité, mais on est cependant pas encore considérés comme étant des « sages ». Voici quelques points de repères pour savoir comment se situer selon notre pedigree de quadragénaire !

Oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce…

C’est ce que l’on se dit quand on veut faire quelque chose qu’on faisait aisément dans le passé et qui nous demande un peu de préparation pour pouvoir le faire aujourd’hui.

La limite de temps n’est pas de notre fait, mais la limite physique ou psychologique n’est déterminée que par ce qui nous incombe directement.

On sera vieux quand on l’aura décidé

C’est notre phrase culte chez QuadraForce. Cette idée rejoint le paragraphe précédent. Il ne faut pas laisser se dégrader son état physique naturellement dès lors qu’on dépasse la limite des 40 ans. On le laisse se dégrader seulement si on le décide.

Les quadragénaires sont comme une date de péremption sur un yaourt. On sait très bien qu’à un moment ou l’autre on finira un peu périmé, mais avec de bonnes conditions de conservation, ça arrivera le plus tard possible.

Quarante ans physiquement

On a quarante ans sur notre carte d’identité. C’est un fait !

On ne peut pas (se) mentir, on a l’age de nos artères comme dirait une célèbre expression. Il suffit donc de bien entretenir ses artères ! Notre hygiène de vie, celle qu’on inflige à notre corps, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, finira par se voir uniquement à l’extérieur : Sport, nourriture, habitudes sociales etc. autant de points qu’il ne faut pas négliger pour faire de notre corps le temple ou il fait bon vivre.

Quarante ans mentalement

On a quarante ans dans notre tête, enfin non, bref, peu importe ! Voilà, c’est un fait, mais on est pas forcément en accord avec ça. Du coup, on vit en décalage avec cette dualité qui nous fait faire bien souvent des choses étranges.

La crise de la quarantaine par exemple. C’est vraiment l’acte le plus rebelle qu’on puisse avoir durant cette décennie. Même si celle de la cinquantaine reste la plus impressionnante. On essaie de repousser les marques du temps qui passe, on procède à des changements vestimentaires, cosmétiques, familiaux etc. Pour gagner quelques années, certains n’hésitent pas à perdre beaucoup. Tomber dans le pathétique et le ridicule ne fait pas peur à d’autres. Même si elle est controversée, la crise de la quarantaine touche bel et bien quelques spécimen de notre population.

Les quadragénaires en résumé

Il faut savoir que la population active des quadragénaires est l’une des plus répandues en France, à peu de chose près derrière les quinquagénaires. En proportion quasi égale hommes et femmes. Une enquête de l’INSEE publiée en 2020 fait ressortir ces statistiques parlantes. C’est indéniable, les quadragénaires sont en force. Dans la force de l’âge, un bon compromis à mi-chemin de la force énergétique et la force tranquille.

Qu’on se le dise, les quadragénaires ont toute leur place dans le reste de la population, voire l’une des plus importantes ! Quoi qu’il en soit, on sera vieux quand on l’aura décidé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *