0

Gruger vos pulsions alimentaires en 5 points

Les pulsions alimentaires arrivent sans crier gare. Elles peuvent vous prendre à n’importe quel moment de la journée et même parfois de la nuit.

C’est une pathologie imputée entre autres, à la ghréline, qui est l’hormone liée à la digestion et qui stimule l’appétit : son taux est élevé avant les repas et diminue à mesure que l’on mange. Cette dernière est donc en partie responsable de nos envies frénétiques de manger et nos pulsions alimentaires.

Sachez que les pulsions alimentaires peuvent être cependant refrénées de manière efficace grâce à quelques techniques simples à mettre en place dès aujourd’hui.

1 Faire les courses le ventre plein

C’est l’une des toutes premières démarches à faire lorsque l’on veut essayer ne pas “craquer”. Si on ne ressent pas la sensation de faim, on ne choisi pas plus de produits qu’il n’en faut. Au contraire, si notre ventre est vide, on aura tendance à choisir un peu plus d’aliments que nécessaire. Un petit dessert par ici, une petite entrée par là, un petit truc juste parce que ça nous fait plaisir. Notre ventre nous dicte la marche à suivre, remplace le rôle de notre liste de courses pourtant très fonctionnelle.

Donc avant de partir faire le plein des placards, pensez à faire le plein de votre ventre. Après votre repas du midi reste le créneau idéal.

2 Etablir une liste de courses et s’y tenir

Une fois que votre ventre est plein, il est indispensable d’établir une liste de courses à faire, la plus complète possible. Cette technique évitera de vous demander ce que vous allez pouvoir manger le soir même, le lendemain et ainsi de suite pour les prochains jours. A coups surs, vous vous retrouverez avec plus de menus que vous n’en avez réellement besoin.

A chaque fois que vous mettez un produit dans votre panier, cochez le de votre liste de courses. Une fois cette dernière toute gribouillée, alors passez directement en caisse. Si vous êtes accro à la technologie ou alors allergique aux papiers volants de courses, il existe des applications toutes simples à télécharger. Impossible de perdre votre liste. Plus de bonne excuse d’avoir pris cette tablette de chocolat supplémentaire. Après tout, elle était peut être notée sur votre bout de journal transformé en liste et que vous avez égaré avant d’arriver au supermarché.

L’idéal reste encore les courses en drive. Aucune tentation possible !

3 Ranger les biscuits dans des boites fermées et opaques

C’est simple, si on ne voit pas la tentation, alors elle n’existe “potentiellement” pas ! Lorsque vous rangez vos courses, et que vous avez par mégarde pris un paquet de biscuits en trop (ça peut arriver), alors prenez soin d’enlever le contenu du paquet. Ensuite, mettez-le dans une boîte si possible opaque, afin que les biscuits ne vous fassent pas de l’œil quand vous croisez leur chemin.

Mais également, pensez à placer vos boîtes à friandises et confiseries dans les placards, en hauteur.

4 Ne rien laisser traîner

Non seulement tout paraîtra propre et rangé chez vous, mais en plus, vous n’aurez pas la main légère sur la boite à bonbons. Ni même le pot spécial cookies qui traîne sur le plan de travail.

Il n’est pas utile de devenir la fée du logis ou de faire le ménage de printemps tous les 4 matins. Mais ayez le bon réflexe de mettre au carré votre cuisine.

Il existe de très belles boîtes à pain. Mais aussi une multitude de solutions simples et peu coûteuses pour vous aider à faire disparaître des objets de votre vue.

5 Se mettre des petits mots ou photos sur les portes de placards

Une photo de vous en sous vêtements. Un mot sur chaque porte. Ces gestes peuvent vous convaincre que ce que vous vous apprêtez à faire est automatiquement jugé. C’est une solution tout à fait intéressante.

Cette idée est loin d’être saugrenue, investissez dans un bloc de post-it. Dépoussiérez votre imprimante pour sortir des photos de vous au plus près de la réalité.

Il faut impérativement commencer par le frigo. Vous n’avez pas idée de l’effet que ça pourrait avoir sur vous si vous vous voyez en sous vêtement sur la porte du frigidaire. Il est fort à parier que vous vous y reprendrez à deux fois avant de passer à l’acte. Si vous n’osez pas mettre une image de vous dénudé, alors vous pouvez tout à fait la remplacer par une image de pèse personne ou bien le ticket de votre dernière pesée de masse graisseuse.

Donc pour conclure, si vous n’arrivez pas à répondre à cette question : “Il faut mieux manger pour vivre ou vivre pour manger ?” alors essayez ces petites techniques et grugez pour de bon ces pulsions alimentaires qui ne vous veulent pas de bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *