3

Jean Onche Le Musclay

On trouve tous types de personnes sur internet ! Des supers athlètes, des mythos, des futurs champions, des coachs, des pseudos coachs etc… il y en a pour tout le monde… mais il y en a quand même certains qui sortent vraiment du lot, et Jean Onche Le Musclay (rien que le nom est déjà merdique) est un tout-fort. Lui, on peut le dire c’est pas une “grosse tapette” (son expression culte)…. Il envoie du lourd aussi bien à l’entrainement que dans ses vidéos incendiaires.

Jean Onche le Musclay dit un peu tout haut ce que pas mal de gens qui s’entraînent pensent tout bas. Et surtout on est plié de rire en regardant ces films ce qui fait que les messages véhiculés passent vraiment bien.

Suite à la dernière chronique vidéo publiée par Jean Onche (vidéo qui nous a encore bien fait marrer), on a décidé de connaitre davantage cet athlète qui n’hésite pas à dire ce qu’il pense avec un style inimitable. On l’a donc contacté et il a accepté de nous livrer une petite interview.

Voici donc l’entretien qu’il a livré à TNT Sport.

Jean Onche, ses débuts en musculation et ses premières vidéos

Salut Jean Onche Le Musclay, peux-tu te présenter ?

Salut ! Alors j’ai 22 ans, j’habite en Belgique et je pratique la musculation depuis trois ans et demi. J’ai toujours été un peu sportif et à la recherche d’un corps athlétique. Même quand j’étais plus jeune, vers 10 ans je faisais beaucoup de VTT ou de la course à pieds, un peu d’abdos et des pompes (mais vraiment pas sérieusement) et ce jusqu’à 14 ans.

Par après avec les études, les longs trajets et d’autres soucis je n’ai plus su faire de sport…

Du coup puberté et guindailles avec les potes aidant j’ai pris pas mal de poids et je suis monté jusqu’à 105 kg bien dégueulasse !

De là je me suis inscrit en éducation sportive aux études pour me forcer à bouger mon gros boule et j’ai commencé très vite la musculation à côté. J’ai accroché dès la première séance et j’ai très vite cherché à faire mon programme et ma diète par moi-même. Au fil du temps j’ai progressé en connaissances et au bout d’un moment j’ai décidé de commencer à faire des vidéos de musculation étant donné que je faisais déjà des vidéos depuis longtemps sur internet.

Je ne pensais vraiment pas que ça marcherait (sinon je n’aurais pas pris ce nom de chaîne haha).

L’humour à l’époque était là sans le faire exprès tout était 100% improvisé et c’est avec le temps que j’ai commencé à travailler plus dur sur mes vidéos et à améliorer la qualité de son, d’image puis ça a commencé à marcher et me voilà maintenant !

évolution de Jean Onche

Son entrainement, ses objectifs 

On a cru comprendre que tu aimais bien pousser du lourd et te démonter sous les barres. Peux-tu nous dire en quoi consistent tes séances d’entrainements ? Quels sont tes objectifs sportifs ?

Oui effectivement j’aime bien travailler lourd et repousser vraiment les limites, mais j’aime bien aussi travailler en léger pour faire des mouvements propres et être bien congestionné.

En général je travaille toujours des exercices les plus lourds vers les plus légers pour profiter de la potentiation, excepté pour mes points faibles où là je fais de la pré fatigue. Du coup pour bosser lourd et léger en même temps, je fais presque toutes mes séries avec des charges lourdes et en explosif avec un temps sous tension de 15 à 20 secondes et j’enchaine de suite en dégressives ou en biset avec des poids plus légers, ce qui peut faire durer les séries de 2 à 3 minutes !

Vu que je fais un gros volume d’entrainement (Plus de 20 séries pour les gros groupes musculaires et vers 15 pour les plus petits) mes séances durent en général entre 1h30 et 2h30 pour les plus longues.

En terme d’objectifs actuellement niveau force j’ai ma dose, il n’y a que sur les pecs et les jambes que je me démonte encore pour chercher la progression à ce niveau-là. Pour le reste je cherche plus à travailler de plus en plus proprement étant donné que j’ai vraiment une bonne base niveau force, afin de mieux recruter les muscles et d’éviter les asymétries. Et en terme de masse je me contenterais de 105 à 110 kg bien sec et 115 à 120 kg hors saison (si j’y arrive haha), après il faudra décider sur le moment même comment ça rendra mais je ne pense pas que j’irai plus loin, et il faut déjà y arriver !

La diète de Jean Onche

Un mot sur ta diète, peux-tu nous expliquer quelle stratégie s’il en est une utilises-tu pour performer ? Utilises-tu des compléments alimentaires ?

Pour ce qui est de la diète je mange pas mal de légumes et de fruits, je trouve que leur apport en micronutriments est à la limite plus important que les protéines. Pareil pour les lipides, je mange aussi pas mal de fruits secs ou du beurre de cacahuètes pour avoir un bon apport de ce côté là.

Pour ce qui est des protéines je varie pas mal les sources, poulet, oeufs, poissons même de la viande rouge. Le tout c’est de varier les sources et de choisir des aliments de qualité. En plus de ça je me supplémente pas mal, car je suis certain que je devrais faire exploser mon compteur de calories si je devais apporter tous les nutriments nécessaires à ma récupération via l’alimentation « normale ». Je prends de la protéine d’oeuf en poudre, MultivitamineCréatine, ZMAL-carnitine, Svetol, Peptopro, Peptan, GlycineMaltodextrine. Bon cela fait pas mal comme ça mais je les prends qu’aux moments stratégiques qui leurs sont propres et vu que j’achète toujours les plus gros paquets ça ne me revient pas trop cher.

Les complements alimentaires sont utiles

Sans nommer spécifiquement on comprend que t’aime bien démonter certaines marques low cost. Que penses-tu du marché des compléments alimentaires en général et de la place qu’ils doivent prendre dans la préparation des sportifs ?

Je pense que les compléments alimentaires de qualité ont leur place chez les sportifs. Actuellement la nourriture est pauvre en nutriments essentiels, faute à la culture et à l’élevage intensif. A moins de cultiver/élever sois même, d’acheter « BIO » (sans se faire arnaquer) ou dans de bonnes vieilles fermes, c’est difficile de trouver ce qu’il faut pour le sportif de haut niveau dans les rayons d’un supermarché. Après il faut savoir prendre les bons compléments qui ont leur utilité, il faut aussi les prendre au bon moment de la journée et aux bonnes quantités.

Les “tapettes” et les “musclays”

Parlons de ton activité sur facebook et youtube. Tes vidéos sont à chaque fois des bombes atomiques, tout y passe ou plutôt tout y trépasse ! Ça fait plaisir de constater que tu te démontes au deadlift. Mais pourquoi manquer de respect à toutes ces (je te cite…) « tapettes » ?

Pour moi une « tapette » c’est quelqu’un qui ne se donne pas (quelle que soit sa discipline), qui a peur de « se faire mal » et qui gêne les personnes voulant progresser en brassant de l’air. La première fois que j’ai sorti le « grosse tapette » c’était dans ma première vidéo sur les biceps. Par après en constatant que ça faisait rire mon petit public à cette époque j’ai continué de le ressortir et c’est devenu un peu une marque de fabrique, un truc qui doit venir au moins dans chaque vidéo.

Actuellement je l’utilise un peu à toutes les sauces, j’appelle les personnes qui me suivent « les musclays » et les autres sont les « tapettes », mais heureusement les gens comprennent que c’est du second degré et j’ai eu très peu de personnes qui sont venues se plaindre de cela.

Des vidéos YouTube suivant l’inspiration

As-tu d’autres projets en vue au niveau montage vidéo, communication ?

J’aimerais bien être un peu plus actif sur Youtube, mais sans pour autant devenir lourd et négliger la qualité des vidéos. Je trouve qu’environ une vidéo par semaine ce serait parfait, mais le montage demande pas mal de temps. Il y a des jours où je n’ai pas envie de travailler sur les vidéos honnêtement, et je préfère ne pas me forcer (il y a deux vidéos où je me suis un peu forcé et ce sont celles qui marchent le moins bien…).

Je préfère laisser venir les idées et travailler sur mes montages quand j’ai envie. Si je n’ai pas envie j’en profite pour lire et répondre aux messages privés et lire les commentaires sur Youtube, Facebook, Twitter…

Le Musclay

As-tu une devise ou un mot à faire passer à tes fans et/ou lecteurs de cet entretien ?

Merci à tous d’avoir lu, je ne suis pas très fort pour les interviews j’ai fait mon possible !

N’oubliez pas de plier des barres et de transformer les haltères en hochets c’est le plus important ! J’ai encore beaucoup de points à éclaircir dans les vidéos instructives et je vais continuer d’améliorer la qualité de mes vidéos en général, j’espère pouvoir tenir le niveau et parvenir à me renouveler en ce qui concerne l’humour, j’ai pas mal de travail là-dessus et j’espère être encore plus lourd à l’avenir !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *