0

Ronnie Coleman, le plus puissant des bodybuilders

Ronnie Coleman est probablement le bodybuilder qui aura marqué le plus les années 2000. Policier durant une vingtaine d’années, Coleman est connu pour sa grande humilité et sa simplicité.

Il avait une façon de s’entraîner qui aujourd’hui ferait rager les aficionados des trainings de “tapettes” comme dirait notre ami Jean-Onche. En effet, Ronnie Coleman utilisait principalement des charges libres et des mouvements de base exécutés souvent de manière explosive.

Des entrainements lourds et intenses

Ancien powerlifter de haut niveau, il a su intégrer les mouvements de force athlétique aux services de la construction de sa condition physique. 

Ces sessions bestiales lui ont donné ce physique hors-norme, cet aspect dur et dense et cette masse incroyable (bien que l’entrainement ne soit pas le seul facteur à ce niveau…).

Dans les années 90, Le film « Blood and Guts » de Dorian Yates nous amène déjà dans un univers de l’entrainement intense et l’ambiance sombre qui se dégage de cette vidéo renforce cette intensité. Mais les vidéos de Coleman comme « The Unbelieveable » ou « The Cost of Redemption » au mythique Metroflex, Texas, vont beaucoup plus loin. En effet, même si elles sont ponctuées de moments plutôt cools de la vie personnelle de Ronnie, les entrainements sont d’une intensité et d’une brutalité jamais égalées.

Light weight baby !

Les performances hallucinantes de Ronnie Coleman sont ponctuées d’expression devenues cultes dans le monde du bodybuilding. En effet, qui ne s’est pas amusé à dire un jour « Light weight baby » ou « Yeah buddy », « Yep yep yep » ?

Ronnie Coleman est probablement avec Tom Platz le bodybuilder professionnel qui est allé le plus loin dans l’intensité. Une image marquante restera les deadlifts ou les rowings à la barre T de « The Unbelieveable ».

Sans oublier cette scène incroyable dans “The Cost of Redemption” ou il enfile la combinaison de powerlifting Inzer et sert ses bandes de genoux comme un malade pour passer 2 répétitions aux squats à 360 kg !

Ronnie Coleman est probablement le bodybuilder le plus puissant de tous les temps.

Des mouvements de base et des charges énormes

Il est curieux de constater que la plupart des entraîneurs arrivent à proscrire les mouvements tels le deadlift et les squats lourds. Pourtant ce sont les mouvements les plus efficaces pour construire de la masse musculaire. En effet, vous pouvez faire des squats même si vous êtes débutants.

Coleman est l’exemple parfait que le mix du Powerlifting et du Bodybuilding peut permettre d’arriver à un physique monstrueux !

Vous me direz que Coleman n’est pas naturel… Et vous avez raison, mais combien de personnes s’entrainent sous assistance pharmacologique dans les salles et ont des résultats plus que moyens. Tous les professionnels de ce niveau ont recours aux produits anabolisants, ce qui diffère Ronnie Coleman des autres, c’est ses entrainements acharnés avec des charges énormes et des mouvements de base.

ronnie coleman entrainement

8 fois Mr Olympia

Le palmarès de Ronnie Coleman fait de lui un des meilleurs bodybuilder de tous les temps (Mr Olympia de 1998 à 2005). 

Il aura marqué l’histoire de cette discipline non seulement grâce à son palmarès mais aussi grâce à tout l’univers construit autour de lui. Ses expressions, ses performances monstrueuses, ses repas etc… Tout cet environnement autour de Ronnie Coleman fait de ce culturiste américain une légende du bodybuilding.

Palmarès de Ronnie Coleman

  • 1990 – Mr Texas
  • 1994 – Mr Olympia (15ème)
  • 1995 – Mr Californie, Canada Pro Cup
  • 1996 – Canada Pro Cup
  • 1997 – Grand Prix de Russie
  • 1998 – Mr Olympia, Nuit des Champions, Toronto Pro Invitational, Grand Prix de Finlande, Grand Prix d’Allemagne
  • 1999 – Mr Olympia, Championnats du monde professionnels, Grand Prix d’Angleterre
  • 2000 – Mr Olympia, Mr. Brody Langley, Grand Prix d’Angleterre, Championnats du monde professionnels
  • 2001 – Mr Olympia, Arnold Classic, Grand Prix de Nouvelle-Zélande
  • 2002 – Mr Olympia, Grand Prix de Hollande
  • 2003 – Mr Olympia, Grand Prix de Russie
  • 2004 – Mr Olympia, Grand Prix d’Angleterre, Grand Prix d’Hollande, Grand Prix de Russie
  • 2005 – Mr Olympia
  • 2006 – Mr Olympia (2ème), Grand Prix d’Autriche (2ème), Grand Prix de Hollande (2ème), Grand Prix de Roumanie (2ème)
  • 2007 – Mr Olympia (4ème)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *