0

Régimes et diètes testés par une quadra

diète

Régime et diète ? Quelle horreur ! Il est l’heure de remettre les choses à leur place : on est quadragénaire, mais c’est pas grave !

Le métabolisme se met au ralenti, les pulsions alimentaires sont de plus en plus fréquentes et même parfois plus puissantes. Notre corps se joue de nous, tout particulièrement les hormones.

Peut-on arriver à déjouer ces sournoises hormones ? Voici plusieurs méthodes de diètes et régimes, qui ont été testés par une quadragénaire, suivie par TNT SPORT.

Régime cétogène

Plutôt que d’un régime, on parle surtout de diète cétogène.

Cette dernière consiste à manger en premier les aliments qui apportent des lipides, ensuite, ceux qui ont un apport en protéines et pour finir, les aliments riches en glucides. Pour cette dernière partie, plus on s’approche des 0, mieux c’est !

Le ratio idéal de la constitution globale des repas, est de : 75% lipides – 20% protéines – 5% de glucides.

Avoir un stock à zéro de glycogène musculaire et hépatique, permet au corps de fabriquer l’énergie dont il a besoin, à partir d’autres substrats. Ce n’est donc pas le glucose qui fournit l’énergie, mais les corps cétoniques qui sont issus de la dégradation des graisses dans l’organisme. Ils permettront ainsi la limitation du catabolisme des protéines et sa conversion en glucose. D’où la nécessité de garder un ration comme celui donné ci-dessus.

Il n’est pas évident de se dire qu’on brûle de la graisse, en mangeant principalement… du gras ! Cependant, dans un article, j’ai expliqué pourquoi cette diète est vraiment bluffante ! Le voici.

Jeûne intermittent

Ce n’est pas vraiment un régime, mais plutôt un life style. Le créneau du jeûne utilisé est basé sur 2 repas par jour. Un jeûne de 16 heures (21h-13h) et une fenêtre de repas de 8 heures (13h-21h).

Cette diète est très facile à mettre en place, et ne nécessite aucune préparation en aval. Personnellement, cela fait 4 ans que je suis cette technique et je dois admettre que si je ne le suivais pas, je devrais constamment faire attention à mon alimentation depuis mes 40 ans.

Voici le mode d’emploi de ce qu’il est possible de faire comme jeûne intermittent.

Jeûne hydrique 72 heures et la diète One Meal a Day

Un peu plus radical qu’un jeune intermittent, le jeune hydrique de 72 heures est un excellent moyen de nettoyer son organisme des toxines et résidus accumulés tout au long de l’année.

Il consiste à ne manger aucun aliment sur une durée de 3 jours, et de ne boire que de l’eau, du café et/ou du thé.

Le premier jour est compliqué, on perd ses repères liés aux heures de prise des repas. On a tout simplement faim et on ne pense qu’à ça. Plus le temps passe, et moins la sensation de faim se fait ressentir. Il est important de ne pas rester trop longtemps sans s’occuper l’esprit. Les bénéfices de ce jeûne sont nombreux. Voici l’article à ce sujet.

Moins souple que le jeune intermittent, mais moins radical que l’hydrique sur 72 heures, le jeune de type One Meal a Day, à savoir : un repas par jour, est tout aussi simple que les autres à mettre en place. En effet, il consiste à ne faire qu’un seul repas par jour. A partir de cette base, on calcule encore moins son apport de calories, puisque au cours d’un repas, on se retrouve vite rassasié et limité et on a le reste de la journée pour l’éliminer.

Cette technique peut être utilisée quotidiennement, ou avec parcimonie. Mais le mieux est de passer sur ce style de jeune, au moins une fois par semaine ou moins dur, une fois par mois. Un petit décrassage mensuel de l’organisme ne peut pas lui faire de mal, ne créera aucune carence et sera tout bénéfice.

La diète faite pour moi

En résumé, et pour avoir testé ces quelques méthodes de “régimes” ou “diètes”, il en est une qui sort du lot par son efficacité et une autre qui est devenue mon mode de vie au quotidien.

La diète cétogène aura fait progresser mon physique de manière impressionnante, cependant, il est difficile de la tenir sur une longue période.

Même si le jeûne hydrique sur 72h était très intéressant, il restera pour moi, occasionnel : 1 à 2 fois par année. Idem pour le One Meal a Day !

Le jeûne intermittent 16/8 est donc pour moi, un accord parfait entre diète et vie zéro contraintes ! Le compromis de la gestion des apports caloriques est parfaitement respecté. J’ajoute pour que cela fonctionne bien, il est préférable de faire un minimum de sport et de se cantonner à faire juste un repas le midi et un le soir, sans collations entre les deux.

Ainsi, avec le jeûne intermittent, que j’ai instauré depuis pratiquement 4 ans, j’ai réussi à garder un poids correct, sans privations. Juste quelques petits réajustements le jour suivant en cas d’abus lors d’un repas, c’est tout !

Bien entendu, il existe une multitudes de solutions, de diètes, de modes de vie, qui peuvent vous convenir. Il n’y a qu’à trouver le vôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *